AltiShop Youtube Facebook
HTML

Nos salles d’escalade sont avant tout des lieux de vie et de détente, et nos murs accueillent régulièrement des expositions d’art : peintures, photographies, sculptures ou objets insolites, notre curiosité est sans limite !

Bruno Dépré - Paysages du bout du monde

Bruno Dépré - Altissimo Odysseum Juillet/Aout/Septembre


Bruno Déprés, photographe et voyageur, vous propose un itinéraire en image à travers la Nouvelle Zélande, ce pays réellement du « bout du monde » pour la France puisqu’il se situe exactement à l’antipode de notre pays sur le globe terrestre. Il n’y a pas, pour un français, d’endroit sur terre plus lointain que ce pays !
Ce « nouveau monde » découvert tardivement par les occidentaux est un pays « jeune », encore très peu peuplé, qui comporte encore d’immenses territoires vierges et des paysages étonnants que le photographe s’est appliqué à mettre en images lors de son dernier voyage, en février 2019 (à la fin de l’été austral).
L’exposition vous propose un voyage du Nord au Sud de ce pays à travers les plus beaux paysages qu’il a rencontrés.

Mathieu Pertus

Mathieu Pertus - Altissimo Odysseum - avril / mai 2019


Mathieu Pertus découvre la photographie et la slackline en 2008 et se passionne très rapidement pour ces deux activités.

Le milieu de la slackline est assez petit à cette époque, la communauté n’a pas de frontières.
Il multiplie les voyages pour installer des lignes aux quatre coins du monde et suit de très près l’évolution de la discipline, tant sur les aspects techniques que physiques ou institutionnel.

La quête de la belle ligne rejoint celle de la belle photo, rien de tel qu'un fil pour sublimer un paysage ou un beau paysage pour mettre en valeur la ligne.

Ludovic Sposito - Photos de Chine

Ludovic Sposito - Altissimo Odysseum - décembre /janvier 2019


 C’est lors d’un voyage en 2005 pour une adoption que Ludovic a saisi ces instantanés de deux villes « monstrueuses » de la Chine pré-olympique : Chongqing « La plus grande ville du monde » et Pékin «  Capitale et touristique ».
Chongqing, ville du Séchouan, capitale déconcentrée de la Chine durant la guerre avec le Japon, devenue ville-municipalité de trente millions d’habitants après la construction du barrage des trois gorges sur le fleuve Yangtsé ayant entrainé l’afflux des paysans dont les villages ont été immergés. Chongqing, New-York chinois sous le brouillard trois cents jours par an, ses gratte-ciels modernes couvrant ses collines, son musée délabré, sa place du peuple, vivant au rythme de son activité fluviale et de ses constructions pharaoniques.
A contrario, Pekin, capitale géographiquement plate, propice aux vélos, avec la trop célèbre place Tian’anmen,  rendez-vous des touristes protégés par l’armée, le palais d’été, entouré de son lac gelé en hiver, qui devient une promenade recherchée. Depuis 2008 et les jeux olympiques, ses habitants des quartiers anciens, réduits à la portion congrue du périmètre touristique autour de la cité interdite, ont été relogés dans les tours et les petits métiers ont disparu.
Ludovic a voulu fixer une image de cette Chine entre tradition et modernité d’avant les jeux olympiques de 2008.


Andy Weten

Andy Weten - Altissimo Odysseum - Octobre / Novembre 2018


Andy Weten est un artiste photographe basé à Montpellier.
Il fabrique des images depuis 2007 après être passé par des écoles d’arts plastiques et arts appliqués.

Du 1er octobre à fin novembre il expose dans les espaces de votre salle Altissimo Odysseum des images d’hier et d'aujourd’hui. 4 portraits numériques sont présentés dans les espaces du bas, présentant le goût de l’artiste pour les portraits originaux, décalés mais toujours dans le soucis de faire de belles images. A l’étage il présente sa dernière série « de dos » à travers 6 tirages A4. Cette série réalisée à l’argentique en noir blanc et shootée dans la rue est une autre façon de montrer l’attrait de l’artiste pour le portrait, mais cette fois de dos.

Well Rimo

Well Rimo - Altissimo Montpellier Odysseum - Mai Juin 2018


Artiste originaire de côte d'Ivoire Well Rimo a dû fuir son pays, où il s'est retrouvé dans un contexte d'insécurité et de menace, pour trouver refuge en France.
A travers ses toiles il témoigne d'une partie de l'Histoire et de son histoire. Il peint quotidiennement et ne peut se passer de cet art.